Avant tout autre

entre la pierre et ses couteaux de
lumière
avant tout autre
passe un songe de tourterelle
un ange de nairobi à
la tête de soleil –

la douleur pourrait frotter ses cygnes de
dentelles
au passage d’un demain –

tirer sur la corde du destin
se frotter à la harpe des femmes
malgré le clair de
lune assoupi au giron de la nuit –

l’iroquois à l’arc bandé relâche un
bout de papillon mort au
dehors de sa bouche d’étoiles tu
patientes à la frontière d’un
ruisseau laqué de pluie
où aucun mot ne résiste à
la flottaison –

marcher à pas de loup entre les tombes des
ombres corporelles est la seule issue –
érafler l’été d’un souffle de
branche tombée – jeter l’éponge sur
la terre en larmes –
partir au large des jugulaires – laisser le
vent défaire les avions –

le silence te connaît plus que tu ne penses
avant tout autre il danse à
l’ouest de ton coeur –

 

 

 

 

Publicités

5 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. gertrud berthet dit :

    A l’ouest de mon cœur se lève le chant du peuple de la terre poussière – le fleuve jaune lâche prise enlise la berge aride avide attise le feu et meurt la peur – dans le nuage un autre visage soufflée dans l’espace à l’ouest de ton cœur

  2. catia dit :

    pas de mot pour dire ! Alors chuuuuuuuuuuuuuut….
    merci Wangmo ;0)

  3. Cyli Breton dit :

    Que faire ou ne pas, face à vos textes ? Vous répondre de silence, c’est risqué de mourir.
    Vous répondre, c’est risquer d’appeler un gros égo tonitruant à la rescousse du désert offert… à vous faire Tout, et me faire yin yang confondus, vous me perdez …. je ne peux vous écrire qu’en tant qu’autre !!! Où va-t-on ? Et qu’est l’autre sans égo ? Vous me compliquez !! Mais je n’ai pas dit que je n’aimais pas !!! Et puis zut !!! Je m’emplie … fi ! J’y vais vous dire : l’incroyable ruisseau que vous ouvrez sur l’écran, me relie aux éléments terrestres, et aux formes intellectuelles qui sont si réelles ! À vous lire : j’aime ! Et j’aime beau … ( l’éléphant … ou l’effet lent, c’est selon …)

    Faire du soi avec de l’autre pour que soit l’autre avec soi … soyeux, hein ? Le 1er qui vous tarie … je lis n’onde ! Et ça me fera triste .

    1. Je suis très touchée par vos paroles et ce qui s’y exprime et vous en remercie du fond du coeur.

  4. xab0003 dit :

    Celle qui voit tout
    qui a épousé le silence à l’ouest des mondes, des coeurs
    Yoghini à la harpe authentique
    merci

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s