Un bleu sabot

au clair de lune
au cheval ronronnant
qui cligne d’un bouton d’or
s’invitent
un bleu sabot un
vert un rose un blanc
un je ne sais quoi
qui arrose la
terre d’un
bout d’aimant

l’amour en
quintessence frôle
les lilas de
mauve gemme et
d’absolue sentence
déclamée sous
des rameaux de
femme têtue et
d’île insolente

Ah l’enfance revenue
à l’envers des
moutons d’océan
que chevauche un
rayon de cébette
à la fée d’émeraude

à moitié grignoté
oublié sur la table du
salon des
solitudes muettes
un
biscuit au lait d’orange
qui sourit encore

tombent des étoiles
en chevelure filante
vers les bois
qu’illumine un
trèfle d’argent
et tout est d’un
muguet odorant
qui
flanche sous
la branche de
nos pas

 

 

 

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s