Voeux d’élan, transformer ses peaux de chagrin en talisman de souhaits

Voeux d’élan, pour un cœur tendrement fléchi à l’horizon d’un nouveau monde, mutations des peaux de chagrin en talisman de souhaits

Sculptures de Julie Argouse

Que faire à la fin d’un monde pour s’ouvrir au suivant : inspirez tout ce que vous avez vécu de stressant, polluant, nidifiant, insultant et j’en passe, je vous laisse remplir la liste éléphantesque, la vôtre, celle de l’année qui arrive à son terme. Inspirez tout votre saoul et regardez bien s’il en reste encore, dans quelques recoins de votre âme meurtrie, de vos aspirations bafouées, de votre sincérité ignorée, entre les plis de votre peau de chagrin. Ça y est ? Vous l’avez fait ? Respirez tranquillement, prenez quelques pointillés d’azur en regardant là où vous êtes, par la fenêtre un flocon nonchalant s’attarder sur la vitre ou votre chat soupirer en souriant. Peut-être êtes vous trop en peine et avez-vous du mal à voir ce qui vous entoure tellement votre chagrin étire ses démesures derrière vos paupières presque inondées … alors donnez-vous à vous-même plus de temps, autorisez-vous à retrouver votre tempo… inspirez avec l’aspiration à véritablement faire face à tout cela sans vous laisser engloutir, si douloureuse soit cette expérience, vivez-la, elle est votre vérité du moment, elle est donc profondément bonne pour vous connaître et savoir vous diriger dans la vie… Si si, vous pouvez, vous l’avez déjà fait, sans le savoir, à votre généreux insu, par le talisman des souhaits que d’autres ont fait avant vous, pour vous, sans vous connaître même. C’est ainsi que voyagent les souhaits, en tapis de talisman, magique et souterrain.
Je sais, parfois c’est difficile, voire très difficile ; comme les flux et reflux des tempêtes, des mers agitées, des ciels sombres, le tsunami du chagrin, de la peine, revient comme un fantôme vous hanter, vous coller à la peau, vampiriser toute votre énergie . Il y en aura encore de ces moments, vous aurez donc encore l’opportunité d’exercer votre patience et votre lucidité. Si aucun de ces mots ne vous soulage, ils n’en ont pas la prétention d’ailleurs, vous pouvez juste vous incliner et vous laissez tomber dans le cœur matriciel de ce geste d’absolu abandon. Lâcher la vanité, elle-même s’effrite dans le chaos des joies impromptues. Pour l’oiseau qui s’échappe et rejoint la brindille du ciel étoilé s’ouvre un nouveau monde.

IMG_4126_0Alors si c’est nécessaire, soufflez et reprenez le rythme, à votre rythme, de l’aspiration/inspiration.
Et puis examinez bien votre cœur, recherchez si des racines de souffrance ne seraient pas, par hasard, restées cachées, amenez cela aussi à votre esprit pour le voir réellement, en pleine conscience, pour le toucher, le tâter, le renifler, s’y relier, s’y intéresser car c’est votre expérience. En ce sens elle est digne de votre intérêt, de l’inter-être d ‘un regard bienveillant.
Laissez venir les images, les scénarios, les histoires de ce que vous craignez le plus, détestez vraiment ou désirez profondément. Ressentez où cela se niche dans votre corps, vos sensations. Décelez les scénarios, émotions et croyances à l’oeuvre qui habituellement vous font revivre les mêmes enfers et les mêmes illusions.
Puis mourez en expirant, comme ça d’un coup, d’un seul, entrez dans la vivacité de l’espace comme un poisson entre dans l’eau, après être resté hébété sur la rive. Sentez l’amour beau et bienveillant qui vous accueille tel que vous êtes, qui révèle ou réveille cette capacité à frétiller, à nager librement, à aller là où vous le souhaitez. Testez cette aisance de l’amour beau et vrai. Retrouvez votre élément, vos énergies déployées, ressourcez-vous profondément à ce contact. Reconnaissez la beauté et la bonté oeuvrant de concert pour guider vos pas vers la nouvelle année. Rafraichissez votre esprit au contact de l’espace nu et offert à tous les souhaits, connexions et rencontres bienfaisantes. Tant de passerelles sont possibles, choisissez celles que vous voulez prendre, en un élan de cœur sincère et disponible à toute éventualité qui surgirait à l’improviste dans cette ouverture à l’inattendu. Souhaitez ce nettoyage assouplissant toutes articulations karmiques à toute personne, amis, ennemis, au féminin/masculin, singulier et pluriel.
Souhaitons à tous d’explorer ce lavoir des souhaits régénérant, fruit de notre liberté de cœur, de parole et d’action.

Sculptures de Julie Argouse
Sculptures de Julie Argouse

Nous pouvons nous faire confiance
le fond de la marmite est d’or précieux
le cœur palpite sous l’aile de l’oiseau
la neige de bodhicitta est généreuse
au soleil inlassable de la vacuité
elle fond en l’étoile rouge de dorje pamo,
de rouge dévêtu
le petit chaperon de confusion
est devenu
la flamme ailée du
dragon tendrement fléchie à l’horizon
mutation des peaux de chagrin
en talisman de souhaits
belle année
au lavoir
de la bodhicitta
le linge essoré de
tes pleurs
flotte
en drapeau de prière
nous pouvons nous faire confiance
au fond de la marmite ruisselle
d’or le serpent endormi
ses anneaux frémissants
libèrent soudain
les forces fécondes
de la nouvelle année
à dérouler
le roseau pensant
de son déhanchement
séduit de
nouvelles muses
aux grâces de
matrika
entrez dans la brume
embrassez ce
que vous voulez
enfin !
ce n ‘est pas rien
d’être fidèle aux
hirondelles
elles vous le rendent bien
annonçant le temps
des orages
en volant bas
au ras des
serments
qui serpentent sur la route
belle année
volez dans les plumes
marchez sur la lune
accrochez des merveilles
au cou de vos rêves
gardez-vous bien de faire
la marchande d’allumettes
éclairez la terre
en prenant à témoin
votre aspiration à
aimer la vérité plus que
tout et la félicité qu’il y a dessous
belle année
avec à vos trousses
les clés de barbe bleue
vous lui avez volez
son serpentin carillonnant
vous voilà rois et reines
d’un royaume anodin
et pourtant
rayonnant
belle année
le fond de la marmite
a des yeux la soupe est
grâce la louche sonne
l’heure
levez-vous au
premier matin du premier de l’an
et dites bon jour à la ronde
merci les fécondes
avec vous je viens au monde

Publicités

2 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Klein Marie-Claude dit :

    aucun commentaire qu’émotion, je m’incline et remercie. qu’ai-je fait pour avoir la chance de croiser ton chemin?

    1. laure dit :

      Merci pour l’impulsion magique
      donnée à nos zèles déployés
      Merci pour ta bene diction cosmique
      de nos coeurs éplorés
      jaillissellent
      des larmes éclatantes
      de nos coeurs enamourés s’échappent
      des larmes scintillantes
      réveillent
      Les branches du saule pleureur
      se balancent
      et balayent la terre en murmurant:
      levez-vous au
      premier matin du premier de l’an
      et dites bon jour à la ronde
      merci les fécondes
      avec vous je viens au monde
      Pchitt …passe à ton voisin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s