Assez

en dessous des lampions des roseaux des boîtes à peaux la cosse cassée d’un haricot la main au bord d’ouvrir tente de retenir la cerise ébène d’un vent délié et froid en dire trop oser être imbécile sécher sa petite peau d’iris en arrière des ronces les yeux rient oui un igloo fond et vagabonde…

Totem

quant à choisir l’instant sois ce totem de plumes cogné qui orage la fenêtre la fait trembler dans sa flanelle de verre se clair fendre jusqu’au sein de la terre nourricière et en colère vide les fleurs de ces ruses d’équerre et fonce jusqu’au papillon blessé posé sur le lit en lin de roses de…

Terre évadée

le jour se fait jour par bourrasques de joie boules de lumière et coton d’extase blanche puis monte un chant de pleurs à la conque d’une oreille fine et affûtée à trop de résonances humaines et baptêmes dans les couloirs des mauvais sorts tout au fond de tes semelles d’épuisette où s’amoncellent des billes de…

Mémoire d’elle

petit à petit sa mémoire d’elle et de prunelles s’en allait à travers champs délestée de ses rosiers l’odeur des biscuits et le muscat sous l’oreiller emportaient sa tête de rideau et le tableau en peau de chagrin chaque jour abrégeait la course de ses mots avait-elle rêvé sa vie avait-elle vécu le rêve d’un…

Très légère attraction

une très légère attraction pour le présent placide de la fourmi qui déboule sur la nappe en même temps que la fleur laisse glisser le bout de son pétale rose à peine un poc sur les miettes momifiées d’un repas dérangé au présent du passé cette très légère attraction pour le siphon blanc des non…

Faire le tour

la terre assemblée de mes os de métal et de fraisier refroidi allume des méduses claires à la pointe des cheveux du ciel bleu où je m’éveille – quelques nuages me font un doux fauteuil et m’emmènent vers des mémoires de grand soleil que j’accueille les bras ouverts une main au coeur des étables vertes…

Le vent

le vent dans les feuilles a la mer en écueil le vent dans les feuilles balance ses paillasses blondes aux mégères d’abricot – l’eau du soleil sur la terre pailletée écarte ses jambes de beauté battue le vent chante au faîte des arbres qu’il fait beau qu’il fait chaud et la douceur de dire de…

Isoloir

Seule elle dansait seule face au miroir qui restait de bois Seule elle marchait seule vers l’homme qui restait de marbre Seule elle riait seule parmi d’autres qui restaient coi et quoi? seul un oiseau entra dans son coeur y fit un nid de roi et la fit naître reine pour un rien pour un…

Que vas-tu emporter?

Du vent dans les arbres en fleurs et sous le pont des branches des oiseaux dansent qu’il est bon de rire à la mutinerie de leurs trilles volantes qui nous coupent le sifflet d’une étoile au front où étais-je avant d’être cette étreinte vide d’un ciel sans foyer? le coeur humide gesticule dans l’axe du…

Des mots-diamants

A Marie-Pierre D.  connectée à ce qui connecte adoubée par le ciel je m’en vais des mots-diamants au fond des poches semer des cailloux dans les rizières aux rosées d’oiseaux par où s’envolent les ambres secrètes de tant d’arbres aimés ils m’écoutent je les entends leur chevelure sereine flotte à mon vaisseau de corps et…

Toute flot bercée

lune toute flot bercée au bord des sentiers corsetés de nuit et sortie de sa bergerie à la spirale d’un rêve aime sans enclos ni fonderie lune toute creusée de lumière et bosselée de poussière aime ses matelots aux brassières de poupée dune et nuage lune boussole aux aiguilles d’oiseaux ce jour vole à l’étreinte…

Attrape-rêve

ce matin en trouant la fenêtre j’ai vu que la route était belle paillée de brume et de chants d’oiseaux sertis à demi mots derrière le rideau d’un attrape-rêve en fils perlés tendu à même la rambarde où piéger le soleil avant qu’il ne parte l’eau du ciel s’était rendue à pas menus jusqu’aux herbes…