Le conte – voie royale d’accomplissement

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Il était une fois des histoires qui nous invitaient à pousser la porte de notre propre histoire pour y découvrir un royaume bien plus vaste que nous ne l’imaginions. Il était deux fois des histoires qui aimaient se conjuguer au singulier pluriel de l’universalité et mettre nos qualités au service du vivant. Il était mille fois sous le croustillant d’un conte la saveur ineffable d’un souhait cherchant à rassasier le cœur d’un choeur d’humanité souvent délaissé aux rouages des quotidiens rentabilisés. Comment donner sens à nos qualités? Comment revêtir nos robes royales et reprendre en main le gouvernement du royaume plutôt que de laisser la ou le souillon guider nos vies?

Il était et il n’était pas, dans un pays fort fort lointain, à deux pas d’ici, une histoire qui nous offrait des clés, des eurêkas, pour nos comment désorientés : comment sortir des impasses, comment faire face aux évènements, comment entendre les qualités qui en appellent à l’expression ?  Les contes nous offrent des exemples inspirants afin de pouvoir être soi-même. Ils nous accompagnent à nous sentir libre, à nous faire confiance, à entrer dans l’expérience de la vie, avec quelques dons de délivrance pour tracer la route aux talents ensorcelés, à la parole cloisonnée, aux protections sclérosantes.

Les trois jours de formation « résonance de contes » de mai 2013 ont été bien courts pour déployer toute la richesse de l’accompagnement en relation d’aide avec les contes. Un module d’approfondissement est donc prévu l’an prochain  pour compléter ce module, à la demande enthousiaste des participant(e)s. Dans une ambiance digne d’un conte de fées, à la source dorée, les rois et les reines se sont réjouis de la beauté, de la bonté des lieux, des liens, des inspirations créatives jaillissantes. Après avoir approfondi la résonance de plusieurs contes tirés au sort, accompagnés de leur figurine d’alliance, les apprentis thérapeutes se sont exercés sur eux-même. Chacun est reparti avec, dans sa besace, les instructions pour mettre en application les clés découvertes et devenir le vaillant petit tailleur d’un accompagnement réussi. La vraie question de l’accomplissement étant : comment donner sens à ses qualités? comment trouver une voie d’engagement pour ses qualités? Comment agir en ce sens?

Ce diaporama nécessite JavaScript.

En quête de la pierre qui rêve, magicien de l’espace, ne te sépare jamais de l’enseignement de la louve, briseuse de coquille, tu le regretterais. Allié au puissant baluchon du matador chanceux, l’enfant roi montrera le chemin ouvert par le vaisseau de lumière du pirate argenté. Protégé par le guerrier à l’arc de bienveillance, rien ne résistera à la parole du Moogli conteur à souhaits dont la voix est le sésame ouvre-toi de toutes les qualités qui te feront trouver, là où tu l’attendais le moins, la pierre guérisseuse.

Pour amplifier le travail réalisé dans les deux modules de cette année : les 14 et 15 septembre, week-end de supervision.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s