Y-a-t-il une vie après la naissance ?

Prochaines sessions de constellations : à Paris les 10 & 11 mai, en Ardèche du 25 au 29 août.

Les constellations sont un remarquable outil pour mettre en lumière les conflits personnels et familiaux tournant autour de problèmes aussi quotidiens que gagner sa vie, trouver du travail, un compagnon ou une compagne, sortir de la maladie, des accidents, de la malchance. Elles apaisent la relation entre les parents et les enfants, ouvrent des solutions dans les conflits familiaux mais aussi dans ceux de l’entreprise, dans les héritages difficiles. Elles peuvent aider à valider le bien fondé d’une intuition face à un changement de vie ou à une décision importante.

Dans les monts du Lyonnais, Albaydo, un havre de paix et de ressourcement
Dans les monts du Lyonnais, Albaydo, un havre de paix et de ressourcement

Lors de la retraite à Albeydo, nous avons pu expérimenter la force et la capacité résolutoire des qualités d’ouverture de chacun (e) en synergie, au service d’autrui. Enseignement sur l’amour, pratique de tonglen avec les ancêtres, exercices sur la place, le donner/recevoir et les partages ont développé une écoute au-delà des jugements et des intentions. Car en constellations bien comprendre la posture est essentielle afin de lâcher les interprétations, les attachements aux identités et aux rôles émotionnels habituels,  aux projections. Consteller ce n’est ni entrer dans des jeux de rôles ni faire du psychodrame. Bien que les deux puissent avoir leur intérêt par ailleurs. Consteller exige au contraire de se méfier de ses tendances. Il y a là un réel travail de lâcher-prise, du « je ne sais pas », pour entrer dans la dimension du « champ qui sait » selon l’expression de Bert Hellinger.

Résonnance de conte en veillée autour de l'ondine
Résonnance de conte en veillée autour de l’ondine

L’amour était notre thème de prédilection. Un thème vaste et d’actualité car l’amour touche toutes les parcelles de notre vie et revient toujours mettre son grain de sel là où on l’attendait pas ou plus.  Un grain de sel sur une plaie ouverte fait mal. Où en sommes nous de ces histoires d’amour entre les hommes et les femmes, les parents et les enfants, entre nous et le monde? L’amour n’est-il qu’un cliché sentimental? une idéalisation jamais concrétisée? une source de contrariétés et de déceptions? Expériences douloureuses, mauvaises compréhensions,  modèles parentaux défectueux, beaucoup de choses entravent la construction d’une vraie relation. Personne ne nous enseigne à connaître la complétude que nous sommes, homme et femme. Personne ne nous enseigne qu’il est possible de se rencontrer dans l’inconnue familiarité qu’est l’autre. Pourtant le mouvement de l’amour est cet élan à se relier à la complétude de l’autre tout en restant soi-même complétude. Apprendre à danser avec les énergies du moment, ensemble, cela peut-il durer?

A moins que la relation ne soit que la traduction de notre propre dépréciation que l’autre est alors censé atténuer, ou encore la peur de l’impermanence que l’autre est censé conjurer? Il semble tellement évident d’aimer! Pourtant nous remarquons à travers les histories de vie qu’il y a l’amour qui rend malade et l’amour qui guérit. Que nous le voulions ou non, notre existence, notre arbre de vie vient de rencontres amoureuses. Le couple est au service de la vie rappelle Hellinger. Les histoires qui ont présidé à notre naissance, les liens avec la mémoire transgénérationnelle, les élans brisés ou interrompus vers la mère peuvent être à l’origine de blocages, de scénarios de répétition, dans notre vie aujourd’hui.

« Y-a-t-il une vie après la naissance ? » se demandent deux bébés en discussion dans le ventre de la mère. Crois-tu en maman? Où se trouve-t-elle? demande l’un. Mais partout répond l’autre, tu vois bien, elle est partout autour de nous! Nous sommes faits d’elle et c’est grâce à elle que nous vivons. Sans elle nous ne serions pas là. C’est absurde! dit l’autre bébé. Je n’ai jamais vu aucune maman donc c’est évident, elle n’existe pas. Je ne suis pas d’accord, rétorque l’autre, c’est ton point de vue. Quand, parfois, tout devient calme, on peut l’entendre  chanter, on peut sentir quand elle est tout près, je suis certain que notre vraie vie va commencer après l’accouchement. [Selon une histoire écrite par Pablo J.Luis Molinero, Boy and girl publiée en espagnol dans Morfogenia]

Une fois passée la porte étroite de la naissance, quel bébé sera le numéro un, le numéro deux, etc. Quelle sera sa place dans la fratrie? Les ordres de l’amour consistent à reconnaître notre place dans l’ordre naturel d’arrivée au monde et à l’accepter, au risque de graves conflits et échecs. Quand un(e) aîné(e) ne peut ou ne veut prendre sa place d’autorité, tous les autres de la fratrie se sentent autorisés à le convoiter, ce qui crée de graves désordres dans la famille, pouvant aller jusqu’au suicide ou de graves maladies.

Trouver sa place et se relier à la plénitude de chaque être
Trouver sa place et se relier à la plénitude de chaque être

Qu’un couple soit heureux ne dépend pas uniquement de lui mais des autres destinées avec lesquelles il est lié ou intriqué.  L’individu intriqué, en constellations, se sent possédé par des émotions ou des comportements qu’il ne comprend pas, comme si cela ne lui appartenait pas. Il porte en effet le destin et l’histoire d’un ancêtre qui demande à être réintégré dans le champ et la mémoire familiale. Lors des constellations, par la capacité d’être à l’écoute du corps dans la sensation telle qu’elle est, dans le silence et la lenteur nécessaire au laisser passer des impulsions mentales, de grands mouvements de vie qui répondent à des lois de l’humanité avec lesquelles l’individu ne peut transiger apparaissent. Mieux connaître  ces lois aide pour vivre sa vie en pleine conscience avec la bénédiction de ses ancêtres. Faire confiance à ce qui se montre (le champ qui sait) pendant la constellation permet d’accepter sans jugement les ouvertures proposées dans le respect de ces lois transgénérationnelles. Il en découle de nombreux bienfaits, pour nous, notre famille et tous les êtres avec lesquels nous sommes en relation au quotidien.

Consteller est grandir en conscience. Les paroles de vérité dites lors des constellations viennent cicatriser les blessures de chaque branche de notre arbre. La reconnaissance de la souffrance de chaque personne, sans ôter la responsabilité des actes et de leurs conséquences, est l’égalité foncière qui permet d’aller au-delà des jugements et des accusations. L’amour peut alors à  nouveau circuler depuis la source intemporelle, dans la joie et l’apaisement de la reconnaissance de ce qui est. Consteller est prendre dans son cœur toutes les racines, toutes les branches et toutes les étoiles de l’arbre auquel nous appartenons, pour voir finalement qu’un ciel de liberté retrouvée fertilise notre trajectoire. La force de l’ouverture est la force d’aller de l’avant, de se reconnecter au mouvement de vie, en lâchant avec soulagement ce que l’on porte et qui ne nous appartient pas. Vient alors la capacité à remercier pour la vie que l’on a reçu. Entre naissance et mort, la gratitude ouvre la porte à une conscience plus vaste de l’amour.

Retour de stage par Claire
Retour de stage par Claire
Publicités

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. catia dit :

    Quelle intensité ces quatre jours passés ensemble ! Dans la profondeur, et la légèreté !! WAAAOOOUUUU !!! Une montée et descente de l’échelle, l’échelle en forme de « H », H comme le grand Huit, ou comme Histoire !! Grattons la terre de nos ancêtres pour laisser naître au grand jour les petites graines oubliées ! Un grand MERCI à toutes et tous, pour ce partage à la couleur authentique.
    Toute ma gratitude à Wangmo pour cette joie et ce sourire du cœur, qui chaque jour nous transmet l’envie de réussir à aller vers…en restant debout malgré le désordre… !!! Quelle chance nous avons de pouvoir vivre de tels moments de cette qualité !
    « Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin ! ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s