faire l’avion

Des hirondelles s’envolent dans le ciel bleu d’un bomber d’aviateur
reviennent avec elles des souvenirs de campagne et d’enfance –
traversant la lumière, brindilles au bec, elles entrent par la porte entrebâillée du
garage et montent au plafond se coller à la solive de leur nid –

Parfois, elles se posent sur les cordes à linge en pinces et queue de pie ou sur les fils électriques en notes de partitions inédites –
Elles rasent d’un vol rapide l’harmonica des fleurs lorsque le temps fait voler bas les moustiques aromatiques d’un orage pressenti –

vivre dehors et faire son nid et voler dans la nuit et faire l’avion à la lisière de
l’été – un cercle d’hirondelles au-dessus de la tête l’enfant joyeux s’enroule à la mer du
soleil des ballons de feu au fond de ses yeux clairs – il joue à la marelle du monde –

ce matin j’attrape les hirondelles qui s’envolent dans le ciel bleu de mon bomber d’aviateur et
prends le large au fondu enchaîné de la journée un tracé d’île sous la paupière –

 

Advertisements

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. xab0003 dit :

    point fixe autorisation de décoller plein gaz
    instant Roi en rase-motte des îles dorées dans l’archipel de l’intemporel !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s