Portes oracles

il y a un petit coin de jadis pas loin d’ici fait de quelques ruines
où sous le porche affaissé couvert de branches aux doigts
tétanisés comme d’un mauvais sort des bontés s’invitent régulièrement –

entre deux vieilles portes déglinguées et pourtant belles et encore
solides des choses se racontent – toutes deux ressemblent à un homme et une femme arrivés au milieu de la vie qu’on viendrait consulter en secret pour savoir où aller –

portes oracles qui veillent complices au
grain des passants venus les voir sans le vouloir dans
leur impasse naturelle –
ceux qui s’attardent ont le désir
de déterrer la beauté pourtant dissimulée sous les décombres d’un
passé devenu tellement anodin qu’irrésistiblement énigmatique –

quelques riens racontent tout un monde de sagesse à
éventer du bout du coeur – arrivé au milieu
de la vie tu interroges ce qu’il y a derrière toi fasciné par ce qu’il y
a devant – tu te retournes il n’y a rien – le passé a juste un peu d’avance –

les portes des maisons abandonnées savent
qu’aimer n’est pas
un long bonheur tranquille – à la traque du
diamant le coeur se naufrage et saigne – au bleu de la mer dénudée
l’oiseau blanc meurt
sur le sable sec – apprendre à respirer au large de soi –
à l’irréversible de
la nuit un vol de cygnes ajouré se perd dans la
lumière du
couchant toujours renouvelée –
savoir renoncer à être écume à l’embrasement magnifique
des éveils –
le temps assassine la doublure
des choses sur la cambrure des dos –

sur le carrelage muet la
vaisselle s’est brisée en petits morceaux de rêve
sitôt reconstitués –

les yeux du chat brillent
comme un soir d’opéra sans opéra –
accroche ton manteau au
noir qui grêle et assied toi – réjouis toi de
l’amour plus fort que la mort encore une fois –

à la porte
un papillon reprend du service
et laisse tomber la lettre qu’il
est au fond de la boîte
rien ne l’arrêtera si
ce n’est au détour du chemin
la bible des herbes et
la fête des orages –

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s