Mystique élastique

Quand j’étais à l’école primaire nous avions un jeu de filles, c’était le jeu de l’élastique. Deux face à face tendaient un grand élastique plat argenté autour de leurs chevilles, et une venait au milieu faire des figures en exécutant des sauts, ses pieds devaient retomber en même temps sur les deux bords de l’élastique ainsi maintenue au sol. Puis tout se relâchait le temps d’un autre saut plus ou moins compliqué, avec retournement par exemple, il ne fallait pas se louper et plaquer à nouveau les deux pieds sur l’élastique, sinon perdu!

Puis on montait progressivement l’élastique, parfois jusqu’aux genoux, ce qui augmentait la difficulté de sauter en réussissant à tenir la mince bande au sol des deux côtés. Il fallait déjà pouvoir sauter sur l’élastique car plus il montait au baromètre des jambes et plus chaque sauteuse était confrontée à des impossibilités quasi-physiques.
Tu n’as pas les jambes assez longues pour t’élancer et toucher si haut. Il faudrait une morphologie de grenouille, oui c’est ça : les pieds déjà écartés prêts à se poser et le saut libre et leste. Il faudrait être aussi caoutchouteuse qu’un pneu mais c’est pas ton cas.
Malheureusement tu n’as pas cette morphologie de rêve pour la situation sinon tu aurais déjà inventé le jeu de l’élastique sans l’élastique – en même temps pas de regret parce que c’est bien les seules fois où on a envie d’être une grenouille après ça passe – surtout quand on vous fait étudier en classe avec un air pincé et au nom de la science le nerf sciatique d’une pauvre grenouille j’ai mal pour elle tiens vas-y toi moi j’ai pas le courage de lui couper les élastiques de la jambe je sais je suis lâche face à la souffrance animale j’ai un peu l’impression de passer le test de Stanley Milgram et d’obéir au clan des tortionnaires –

Jeu d’adresse, de souplesse, de dépassement de ses limites, l’habileté venant avec la pratique quotidienne des cours de récréation, le jeu de l’élastique n’a rien à voir avec sa petite soeur, la corde à sauter qui a aussi ses défis cardios ou encore les jeux de balle à faire rebondir sur un mur.
Lancer les balles et poc! j’aime le bruit,  en compliquant les figures, sous la jambe, avec deux balles etc vous avez sûrement déjà joué vous aussi à ces lancers qui vous reviennent où la maîtrise est un accord un corps à corps avec les caprices d’un objet qu’on essaie fièrement de dompter.
Car une balle comme un élastique sont assez libres de n’en faire qu’à leur tête. Un élastique par exemple, petit, moyen ou grand, couleur caramel plus ou moins foncé – style pour servir d’attache à la bordure toilée d’un pot de confiture fait maison ou se prétendant tel – ou un élastique sous ses moults déguisements cosmétiques, allez appelons les chouchous – ne vous fiez pas à leur triste banalité parfois ils sont capables de vous claquer dans les doigts et surtout sur les doigts et là ça fait mal – genre boomerang retour qu’on n’avait pas vu venir – immédiatement un écho barbouille vos tripes de son humeur de chien éjecté par Narcisse : de quel retour tour tour de bâton ton ton ou d’élastique tique tique suis-je la victime time time ? de quoi s’agit-il?  qu’ai-je envoyé qui me revient? en général ça passe avec un pansement adéquat et quelques jours de repos. Mais c’est appeler à revenir, vous comprenez la dynamique?

L’effet élastique de la vie ne vous aura pas échapper – certains pourraient l’appeler karma ou facteurs conditionnant des allers retours incessants entre des causes et des effets des effets et des causes – une fois perçu, cela ne laisse personne insensible, même si vous n’y croyez pas, votre curiosité métaphysique, elle, est bel et bien titillée –
C’est l’effet mystique de l’élastique ou de tout ce que vous lancez et qui a tendance à vous revenir parfois des vies après, c’est dire si c’est loin et si vous vous êtes à mille lieues de soupçonner l’ovni qui va vous tomber sur la tête.

Est-ce que vous avez déjà fait l’expérience, chez vous ou chez d’autres, du fait que soudain quelqu’un a besoin d’un élastique alors que jusqu’ici tout semblait normal et comble de l’étonnement quelqu’un en a besoin et comme par hasard personne n’en a – et si vous pensez en avoir personne ne sait où ils sont rangés ces fameux élastiques qui comme certaines personnes ne sont jamais là quand on en a besoin nom d’un p’tit foxtrot!
ça plombe un peu l’ambiance tout ça pour un petit élastique – ah ne recommence pas!

alors que tout le monde en a vu un ou plusieurs un jour quelque part oui mais où? regarde à côté des trombones – ah oui y a aussi les trombones – eh ben non ils ont dû sauter ailleurs ces élastiques voyageurs et invisibles – ils doivent ricaner au fond d’une boite en attendant leur prochaine mission impossible –
Tout aussi étonnant est le fait qu’on en ait encore besoin à notre époque de ce petit bout de rien du tout qui sert à tout ou presque surtout de fixation – tu veux dire servir à faire revenir certains sujets sur le tapis c’est ça? tu penses que je fais une fixation c’est ça? mais non tu es plus souple que tu en as l’air –

L’évolution, à l’image trouble de l’homme, a ses mystères – et y a des mots des fois on dirait carrément des élastiques dont personne ne saurait se servir et alors bonjour les dégâts – baisse ta fronde mince je disais juste ça comme ça!

Quand j’étais enfant je pensais, en admirant secrètement l’immense échelle grise dans la cour posée contre le toit de la maison, mince j’aimerais monter tout en haut de là-haut pour tutoyer le ciel. L’échelle c’est comme un grand élastique statique tu trouves pas?
euh oui peut-être je ne sais pas – tous les toits seraient les toits du monde et là on aurait une vision à couper le souffle et on verrait l’immensité d’aussi près qu’elle serait loin –

Peut-être qu’à vous aussi ça vous évoque la fête foraine et ses manèges. Prenez les chaises tournantes autour d’un mât, à quelques centaines de mètres au-dessus du sol, histoire une fois en haut de regarder en bas en souhaitant y revenir dans une minute tout au plus, c’est long vous savez pour ceux qui doivent dealer avec leur sensation de vertigo hitchkokien pas résolu même après avoir vu vingt-cinq fois le film –

pourquoi monter dans ces manèges – enfin si on peut encore appeler ça un manège – alors que vous avez le vertige? et bien c’est pour le dépasser – pour jouer au jeu de l’élastique – aller plus haut et faire confiance à la loi de l’attraction que ça va redescendre mais entre les deux on pourrait casser sa pipe on pourrait se prendre un énorme élastique qui lâche en pleine face et monter au ciel pour de bon –
Mais c’est pas des élastiques maman qui retiennent les manèges c’est des câbles – des câbles des élastiques ça revient au même – ce qui est monté doit redescendre ce qui est lancé doit revenir ce qui est impulsé suit une trajectoire mais qu’est-ce qui pourrait la faire dévier? personne ne sait alors tu y as pensé? prenez juste deux tickets je vous attends là bas –

C’est ce qui pourrait s’appeler mettre du jeu – du jeu dans l’élastique du jeu de l’élastique – la liberté vous voulez dire? sauf que l’élastique vous tire parfois en arrière alors que vous pensiez aller allègrement de l’avant – il y a un effet rétroactif du passé sur l’avancée orbital des vaisseaux qui se propulsaient vers la prochaine galaxie en toute quiétude selon un plan tout tracé et là big bang théorie tout se re-déroule à vitesse grand V vers attention le mur! – à moins de le traverser pour aller encore plus loin en arrière et finir comme un parachutiste coincé dans une branche en haut d’un baobab – mais qu’est-ce que tu fais là? t’as vu l’heure? c’est pas le moment de s’amuser à toucher lâcher les haltères du noyer il est vieux tu pourrais te casser la figure –

Toucher lâcher les pensées c’est toujours l’heure excusez-moi madame – faites gaffe à l’élastique à ses retours – lâchez aussi la mécanique de départ mais ça va aller où tout ça? – tu serais pas tomber sur un nid d’élastiques mutantes par hasard?

Dans l’espace ouvert le coeur impulse une direction dit Spock – toujours la même histoire avec toi le coeur c’est censé tout résoudre ça compliquerait pas un peu tout plutôt? – j’ai dit coeur pas braderie sentimentale –
comme une petite balle d’or vibrante que tu lances hors du puits et qui retombe aux pieds d’un enfant – il la ramasse et la lance en l’air si haut qu’elle ne revient pas elle devient oiseau qui se pose sur un arbre si haut que le nid devient canopée – et ça finit comment l’histoire? eh bien ça ne finit pas justement chacun doit lancer une balle d’or et la rattraper avec l’élastique de son coeur puis la relancer encore plus loin encore plus loin encore plus …. t’es où? t’es parti te coucher?

 

Publicités

3 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. andreeboisset dit :

    tiens, du vécu qui cause…

  2. Benedicte Auzeil dit :

    Et paf… je l’ ai bien reçu en pleine poire cet élastique là qui me parle de ces choses qui nous reviennent sans qu’ on comprenne le pourquoi … (faut peut-être pas trop chercher au risque de se perdre) Et qui s’ entortille autour de soi comme un serpent gluant … Ou comme le sparadrap dont on n’ arrive pas à se défaire parce qu’il se colle de doigt en doigt et ne veut pas nous lâcher! Tourner manège et reprenez un ticket …

  3. xab0003 dit :

    j’ai rencontré une divinité heureuse dans la boite à élastiques
    et des lance pierres et des avions de chasse
    une élastique puis deux élastiques
    puis trois élastiques
    et tout le monde saute dans la mare au zéro élastique
    trois élastiques et un cheval de trois qui arrive toujours au grand galop
    liberté paradoxale et libre arbitre
    toutes et tous dans la mare au zéro
    ombres et lumières élastiques
    mystique élastique du lance pierres
    j’ai rencontré une divinité heureuse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s