Encore

Il y aura encore une petite tête de
fleur épinglée au foin froid de l’automne

des vergers chromatiques aux écumes de
brume où le paysage sort du ciel et
balaie l’air de lumière

des ronces lianescentes
qui talonnent en bordure
et des arbres à conter les feuilles
tombés juste à côté
épineux christique et bois dormant –

Il y aura encore
la patte d’un nuage caressant la
chose si belle qu’est le soleil évanoui
invisible à lui-même et tenté d’oxygène
quand le même rêve se couche dans un
peu de réalité –

Il y aura encore
la courbe des collines qui s’ébène de sueur
le ciel qui étincelle et finit la nuit

du lait d’étoiles et de suie
qui ira plus loin porter la
parole d’un
encore
d’un même rêve
qui se couche dans
un peu de réalité –

Il y aura encore des rires aux
éclats de manche de papier
des mers à traverser des bols de
thé fumant avec au-dessus un oiseau
de toutes les couleurs de toutes les
douleurs de toutes les douceurs

des bouts d’autres vies qui
elles aussi faneront sur la pierre un
moment enchantée
des coeurs brisés des fronts fragiles des
mains tendues des fils d’ariane des trésors
à trouver des lions où s’incliner
des plaines sans combat et des reines de bonté

il y aura encore tout cela et
bien plus
quand je ne serai plus

 

 

 

 

 

Publicités

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. catia dit :

    Patience….;0)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s