Focal

Point focal et clé de coeur
les nuages s’amoncellent et
forment le
gruau d’un visage simplifié
qui aussitôt déforme
et forme ailleurs un
clou au blanc de molaire
dans l’azur atténué –

tout se dénoue à
l’alliance des opposés
au cercle des
roues de fortune morcelés
de
métal qui
flattent les
fleurs d’un trou où
passer –

sous les pavés la
nage des derniers arrivés
comme à la marge d’un
cahier un peu d’encre
sur les doigts conte
un deux trois et puis
s’en va avec la faute
d’un pourquoi à
corriger –

l’oiseau au barreau de
la chaise s’entreflûte il
n’a que
faire du tablier de
l’écolier –
il déshabille l’instant et
sans se soucier du
dos des gens
chante de
parfaites migrations à
l’improviste à l’intérieur –

ses vocalises en
clé de coeur font un
point focal où devenir
sur le champ le maestro
des petits couteaux des
larmes des
enfants que nous avons été
courant autrefois
dans les champs
avec la traîne du vent
dans les cheveux –

 

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s