C’est l’heure

Choisir quelques poireaux
quelques oignons carottes et feuilles de
céleri bottées couplées à la fraîcheur du sarrasin –
humer la soupe aux pointillés de lentilles
ne manque que l’encens du chou
totalement consumé à
la table d’hier
il n’en reste pas moins aujourd’hui
qu’un merveilleux paysage sur la langue fredonne
des airs d’herbe très verte et de feu de bois
qui monte en puissance dans les yeux d’or du chat
au pelage des mille et une nuits
c’est l’heure où le silence prend corps et
s’offre en résilience des
journées qu’on n’a pas vu passer –

les fenêtres sans verrou essorent l’ombre du
soir et son grand sombrero qui
descend inexorablement –
c’est l’heure des pincements
au
coeur où tout
décline
et s’incline
au genou que fait ployer
la quiétude
du loup –

la pièce s’étrécit en peau de
chagrin le noir la mincit d’autres sens s’éveillent
au fumet de l’ici comme entendre le bleu feu follet d’une
étoffe qui déplace ses ondes de choc sous le plancher
d’amandes grillées – ce qui craque et suspend la raison au
feuillage invisible d’une peur féline –
la nuit sort ses
jungles de
robes douces près
du puits endormi –

c’est l’heure des
portes qui déplacent leurs
gonds encore que tu n’aies rien
débarrassé des asticots du ventre de
l’assiette abandonnée à terre à plat sur
le carreau qui examine combien tes
poings ont serré de poèmes aujourd’hui
combien d’univers ont été dignement foulés
aussi petits qu’ils sont immenses laissant
le papillon ajouré de
ta mémoire éreintée s’envoler à
grande enjambée –
plions les draps et
les serviettes suivront
fidèles à
la glaise des
doigts qui les manipule –

tout seuls les mots ont la main
prompte à saisir
l’insecte regarde le soleil
frémir et
tousser avec une
cohérence d’ange jusqu’à
l’absorption finale –

les heures partent en
petite foulée
et ce n’est
qu’au plus bas
de l’apnée
que tu rejoins
le ciel très haut
un peu essoufflé –

 

 

 

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s