Ciels

Ciel de carbone à la magie de
papier machine qui n’écrit rien que
ce que tu veux bien –

Les arbres en salutation
tendent leurs branches comme des
mains d’aliens musiciens –

Les nuages grosses couvertures
rebondies et mousses en édredon
où poser l’herbe de ses pieds joints –

Blanc de craie de brume et d’asphalte
un cri d’oiseau résonne en mon coeur de matin froid
laisser aller quelques ballons vagabonds –

ciel sans entraves ni limites
clarté même du vent
pensées envolées vives et limpides –

Un insecte partage avec moi le lavabo
je ne connais rien de lui
il ne connaît rien de moi
à la fenêtre un bout de ciel nous regarde –

Le ciel comme un puits inversé
abreuve mes racines
d’herbe coupée –

Piqué de blanc et givré le sol brille
le ciel volontairement monotone
lui scie la branche –

ciel de crâne lisse de capot d’océan de toit sans toit
ni toi lâcher les rennes et
se promener au sinueux d’un ruisseau
sans origine –

A hauteur de mes yeux il y a les légumes pour
la soupe d’aujourd’hui – l’échevelé vert
d’un pied d’éléphant à arroser sur fond de ciel rampant –

Papier toilette plus! Ah?!
A la fenêtre le ciel passe sans dérangement
qui déranger alors?

Les herbes sont si belles quand elles frôlent le ciel
de leur forme amincie à peine perceptible
livraison de fragilités qui fait monter les larmes aux yeux –

Le ciel dans ses extravagances résume toute la
vie triste belle et en verve de noblesse mais aussi en
évanescence de soi –

Juste s’asseoir sur le nuage de
mon coussin et
dire merci à la terre de permettre le ciel –

Le ciel regarde avec tendresse la maison en
chantier que je suis
l’inachevé est bien aussi –

Ton foyer est un feu qui court vers le ciel
qui rend hommage qui implore de veiller et
d’aimer encore malgré la pluie –

A partir de ton ego tu ne vois rien
A partir du ciel tu vois tout et tout te voit
Alors t’en penses quoi?

Vivre une vie faillible
parfois faire la sieste près du feu
parfois se brûler les ailes à l’absence
dans tous les cas le papier cache le cadeau –

Je sais ce qu’il y a derrière le rideau de
nos âmes – je sais ce que tu regretteras ce qui
t’abîmera pour que s’éveille la chance de ta nuit –

Pull rose ou chemise à fourmis vertes?
habiller sa nudité quelle affaire! elle qui rien
ne préfère tant qu’un ciel voilé de roses –

L’ordinateur éteint s’allume
j’aime ce moment où le ciel de l’écran m’invite
et puis très vite le large revient pour un oiseau qui passe –

Le ciel est ma plaine
le jour est ma peine
la nuit n’est pas sûre d’être sereine
ni le fruit d’être mûr – où est ton refuge?

Ne pas brusquer rester sauvage sans cruauté
poétique des rivages mer bleue sable blanc sous
la turquoise ensoleillée –

Ici c’est l’automne l’eau qui tonne et les feuilles
couleur vin de Bourgogne et
ailleurs c’est autrement et maintenant –

Je voudrais mon amour comme un ciel entier
qui entrerait dans tes chaussures pour te porter
au soleil de toi-même –

Je voudrais mon amour comme un collier de
peau qui ressentirait chaque parcelle de ta météo
et ferait tomber des lunes de compassion –

Je voudrais mon amour comme un tout petit
chiffon qui effacerait les plaies cousant des
cicatrices aux nuages que le ciel déviderait –

Je voudrais mon amour comme ne rien
vouloir que la grâce de ce qui est par le
ciel anobli et parti –

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. xab0003 dit :

    Ton amour est Beauté
    ton amour est Azur
    ton amour est Puissance au-delà de l’oubli
    ton amour est Présence au-delà des racines
    ton amour est Pure Essence que nous pouvons respirer à tes côtés
    ton amour est Noblesse des Reines accomplies
    ton amour est Fragilité de la Rose à l’approche de l’hiver
    ton amour est Espace au-delà de l’Espace
    ton amour est Ciel
    ton amour est Terre Pure
    ton amour est Terre Féconde
    Toi Dakini Semeuse de Graines de Conscience sur l’Océan du Samsara

    Merci

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s