La recette pour devenir meilleur dans n’importe quel domaine

IMG_0670Comment bien cuisiner notre vie? Que ce soit pour devenir un as des fourneaux, un virtuose des mots ou donner sens à un projet qui nous tient à cœur dans quelque domaine que ce soit. La recette de base est bonne pour tous. Les conseils qui suivent m’ont été inspirés de la lecture d’un article de scientific american mind « how to be a better cook? ». Bien que valable à tout âge, les adolescents et les jeunes adultes pourront en tirer grand profit sur le tremplin de leur vie professionnelle, relationnelle et personnelle.

Voici les ingrédients de base et leur utilisation :

1- Améliorer sa capacité à être focus sur une tache choisie. Ce qui signifie développer ses capacités d’attention. Être capable de ramener son attention sur le support de travail choisi avec une vision globale et en détails. Pour cela la méditation est l’outil indispensable comme le couteau l’est au cuisinier.

2- Écarter les sources de distraction en préparant son environnement avec soin. Lorsque vous cuisinez vous préparez tous les ingrédients pour faciliter la mise en œuvre, simplifier, clarifier. Vous sortez la farine, le beurre, les œufs, etc ainsi que les ustensiles nécessaires à l’élaboration du plat concerné. Cela permet de rester concentrer sur la réalisation. Pour réussir dans n’importe quel domaine, il faut procéder de la même façon : préparer votre environnement. Si vous devez écrire, préparez tout ce dont vous avez besoin : feuilles, stylos, documents dans un endroit favorable pour vous. La méditation de la vision profonde, de la pleine présence par l’entraînement à l’attention est la disposition de base indispensable.

IMG_60123- Développer l’amour de ce que l’on fait en faisant encore plus c’est-à-dire développer l’énergie de faire et refaire pour affiner ses capacités. Cela demande d’activer l’énergie, la détermination, la patience et des rester concentré dans l’amour de la tâche elle-même plus que dans le challenge avec soi-même ou les autres. Plus on fait quelque chose plus c’est facile, on le sait, cela semble une évidence mais le soufflé retombe souvent par manque de mise en pratique. Alors remontons les manches pour nous absorber dans une nouvelle habitude qui affinera nos capacités. En méditant sur les qualités inconditionnelles, le souhait du coeur et en se nourrissant des forces des mêmes lignées d’oeuvrants qui ont réussi nous augmentons nos propres forces de courage et de détermination.

4- Accepter ses propres rythmes. Cela signifie accepter d’avoir des moments où il y a trop de choses à faire, s’accorder une pause même petite pour re-décider de retourner à l’action. Reprendre en mains la confiance en sa capacité à choisir. Capacité qui a tendance à se perdre quand il nous semble être dépassé par les événements. De même la tendance à culpabiliser de ne pas faire ce que l’on devrait faire entame l’énergie et sape la confiance. Donc l’acceptation qui vient de la connaissance de soi et de ses rythmes permet d’équilibrer action/détente et finalement détente dans l’action. Pour cela la méditation aide, l’utilisation des schémas heuristiques, le travail avec les cinq énergies d’expression créative est un plus.

IMG_60305- Connaître sa capacité à enrichir, à rebondir, à utiliser les ingrédients miracles. Quand rien ne va plus, ajoutez du « beurre et des oignons ».  La plus simple des omelettes deviendra divine avec ce « petit plus ». Un zeste de douceur et de saveur c’est le « petit plus » facile qui permet de rattraper tous les désastres. C’est d’ailleurs grâce à cela que de nombreuses recettes « ratées » sont devenues des best-sellers. Comme la tarte tatin par exemple. Cette capacité à s’accommoder de ce qui advient, à le voir autrement est une richesse. Certains appellent cela la « sérendipité ». Sans aller jusqu’à des découvertes exceptionnelles, il est néanmoins possible de re-dynamiser et d’être créatif.
Lorsque je demandais à un enseignant, quelle serait pour lui la traduction du « beurre et des oignons »  pour ses élèves de terminale, il me dit : dans la prise de note, faire ressortir le plan, souligner en rouge, émarger pour annoter en faisant de la place à de nouvelles idées. Ainsi, même si le cours est indigeste et incompréhensible, il reste attrayant. A vous de vous questionner dans votre domaine d’élection. Le « petit plus » se développe à travers toutes les formes de méditation et leur intégration au quotidien, les expressions créatives des schémas heuristiques et des énergies de sagesse, la confiance nourrie par les modèles inspirants (des contes et des mythes) de nos prédécesseurs.

Comme chacun sait, en cuisine,  si vous ne faites pas le plat jusqu’au bout, vous ne mangerez rien et vous vous plaindrez peut-être d’avoir faim. Vous trouverez certainement fatigant de cuisiner quand on peut consommer du tout cuit. Le problème n’est pas tant qu’on ne mangera pas mais le fait que les qualités n’auront pas trouvé d’expression, qu’elles n’auront pas été partagées avec d’autres. Finalement l’énergie d’une action non accomplie tourne à vide et devient frustration. Alors petit conseil ratna : ne remettez pas dans les mains des autres ce que vous seul pouvez cuisiner comme personne.

o-MEDITATION-INFOG-900

Publicités

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. pierre penard dit :

    shining brains are coming
    a new age
    may be
    a perfect world
    a wonderfull world
    yes we can!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s